LES MEMOIRES FAMILIALES

Les mémoires familiales et transgénérationnelles sont tous les bagages que portent nos familles et nos ancêtres. Ces bagages familiaux et ces fidélités influencent nos vies car nous héritons de leurs mémoires inconsciemment, dans notre corps, dans notre ADN.

Ces mémoires qui sont installées en nous sans que nous en ayons conscience peuvent générer des problématiques dans nos vies : blocages, peurs, schémas répétitifs, croyances erronées, maladies…

Tant que ces mémoires ne sont pas libérées, nettoyées et transmutées, celles-ci se répercutent sur plusieurs vies et générations. C’est ainsi que nous pouvons revivre plusieurs fois les mêmes situations bloquantes, les mêmes schémas de vie, jusqu’à ce que notre prise de conscience nous offre la possibilité de transmuter cette énergie mémorielle.




Aujourd’hui, la science avec l’épigénétique, démontre avec la biologie la transmission transgénérationnelle de la mémoire cellulaire des traumatismes.


Selon la science, les traumas se transmettent entre générations. Des expériences ont dévoilé qu’un choc psychologique peut être inscrit dans le patrimoine génétique d’un individu.

D’ailleurs, nous constatons aujourd’hui que les descendants de victimes de guerre, d’attentats, de crime, de viol, de drames manifestent des symptômes comme entre autres de grandes peurs, de la dépression comme si eux-mêmes avaient vécu les événements.


De même, j’ai moi-même remarqué lors de consultations à mon cabinet que des personnes qui avait des ascendants familiaux qui avaient eu de grande frayeur ou peur, avaient des tremblements physiques.


Pour résumer, nous héritons bien inconsciemment des maux, des problèmes non résolus, des traumatismes vécus par nos parents ou nos aïeux : deuils inachevés, suicides, incestes, secrets de famille, violence, maltraitance, alcoolisme, drames etc…



Les expériences de vie et choix de vie de nos parents et aïeux ont une influence déterminante sur nos propres vies.

Il faut savoir que jusqu’à l’âge de 7 ans environ, le cerveau n’a pas atteint sa maturité complète. C’est-à-dire que les capacités d’analyse et de jugement ne sont pas encore développées.

Ainsi, on peut le comparer à une véritable éponge qui va enregistrer de façon brute, fidèle, les expériences et les émotions de ce qui l’entoure.


Toutes nos expériences depuis notre conception sont donc inscrites dans nos cellules et y resteront.

En conclusion, une fois enregistrés dans le corps, ces souvenirs vont être fidèlement entretenus par les épreuves qu’ils vont engendrer et qui vont ressembler ou venir en réaction à des événements vécus dans la lignée familiale.

La libération de ces mémoires apportent de nombreux changements positifs , n'attendez plus et prenez rdv avec moi www.astriaa.com

67 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout